lesoirimmo

Russie: Poutine reste silencieux face au défi de la grève de la faim de Navalny

Alexeï Navalny, le 17 janvier dernier à l’aéroport de Moscou, lors de son retour de Berlin: son état de santé inspire aujkourd’hui de vives inquiétudes.
Alexeï Navalny, le 17 janvier dernier à l’aéroport de Moscou, lors de son retour de Berlin: son état de santé inspire aujkourd’hui de vives inquiétudes. - AFP

Entre Alexeï Navalny et Vladimir Poutine, le bras de fer s’intensifie. Trois mois après avoir choisi de rentrer à Moscou et d’être immédiatement incarcéré, l’opposant a lancé un nouveau défi au chef du Kremlin. Une sorte d’ultimatum avec une date-butoir, certes incertaine mais potentiellement inéluctable. Dans sa prison, située à une centaine de kilomètres à l’est de Moscou, Alexeï Navalny est en effet en grève de la faim depuis dix-huit jours.

Vladimir Poutine n’a jusqu’à présent fait aucun commentaire. Mais l’ombre de celui qui, de facto, s’est imposé en ennemi numéro 1 du régime, planera mercredi lorsque le président prononcera près du Kremlin son annuelle adresse à la nation.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct