lesoirimmo

Coronavirus – «La vie en pause, jour 402: la mer»

La côte belge, son sable fin, son eau transluci... enfin son eau, et ses épreuves Koh-Lantesques.
La côte belge, son sable fin, son eau transluci... enfin son eau, et ses épreuves Koh-Lantesques. - Bruno d’Alimonte

Pendant les vacances de Pâques, il s’est passé un truc incroyable. On a fait Koh-Lanta. Pour de vrai, en réel. A la mer du Nord. Et, alerte spoiler : on a gagné.

On, c’est nous, l’équipe des rouges : deux adultes, un ado et un chien. Les jaunes, c’est tous les autres. Les milliers de touristes qui ont mis le cap sur la côte le même jour que nous.

Ce matin-là, on se regarde dans la glace et comme si on parlait à Denis Brogniart, on se dit, droit dans les yeux : « Je la sens super-bien, cette saison, Denis. On a eu plus d’un an pour s’entraîner et là, on est méga prêts, gonflés à bloc. Les poteaux, la boue, l’orientation, les sacs de sable, le tir à l’arc, les radeaux… Même pas peur. « Les îles Fidji, nous voici ! » Oups, pardon. « Le Coq, nous voici ! »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct