lesoirimmo

Afghanistan: un fiasco militaire américain, sans but précis ni moyens requis

Après l’annonce du retrait américain, le président Joe Biden s’est rendu au cimetière militaire d’Arlington où reposent des soldats tombés sur le front afghan.
Après l’annonce du retrait américain, le président Joe Biden s’est rendu au cimetière militaire d’Arlington où reposent des soldats tombés sur le front afghan. - Photo News

Récit

On l’appelait le « Lawrence d’Afghanistan ». Le major américain Jim Gant était un spécialiste de la contre-insurrection, du ralliement des populations locales à l’effort de guerre contre les talibans. Auteur en 2009 d’un manuel nommé « Une tribu à la fois », l’officier béret vert prônait une immixtion des forces spéciales au sein de la population, leur « afghanisation » et la constitution de milices populaires contre le joug des « étudiants en religion ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct