lesoirimmo

Incendie à Anderlecht: seul un lit en soins intensifs était disponible à Bruxelles

Selon la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), seul un lit en soins intensifs était disponible à Bruxelles pour accueillir les victimes de l’incendie qui a fait un mort à Anderlecht.
Selon la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), seul un lit en soins intensifs était disponible à Bruxelles pour accueillir les victimes de l’incendie qui a fait un mort à Anderlecht. - Photo News

Lorsqu’un grave incendie s'est déclaré hier soir à Anderlecht, un seul lit en soins intensifs était disponible en Région de Bruxelles-Capitale. C'est le résultat de la crise sanitaire, selon Annelies Verlinden (CD&V). Il n'a donc pas été facile de trouver une place dans un hôpital pour la trentaine de blessés.

La ministre de l’Intérieur s'est rendue sur les lieux du drame lundi matin pour exprimer ses condoléances aux victimes et remercier les services d'urgence. Annelies Verlinden en a également profité pour signaler un problème qui se pose en période de crise sanitaire : les hôpitaux sont déjà tellement pleins qu'il est difficile de fournir rapidement les soins nécessaires si quelque chose de cette ampleur se produit.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct