lesoirimmo

La FGTB dresse un bilan négatif de la loi sur les accidents du travail, qui a 50 ans

Pour la FGTB, les assurances privées recherchent avant tout "la rentabilité en réduisant autant que possible la notion de service envers les travailleurs". Le syndicat dénonce une "tendance à intervenir le moins possible, via une sous-reconnaissance des accidents du travail mais aussi une sous-indemnisation des victimes".

La Fédération générale du travail de Belgique reproche également aux employeurs de ne pas systématiquement déclarer les accidents qui semblent sans gravité de leurs travailleurs, pour éviter que leurs cotisations d'assurance n'augmentent. "On constate fréquemment que des entreprises placent leurs travailleurs blessés en travail adapté", déplore le syndicat. Or, cela peut porter à conséquence, en cas de complications "mais aussi sur la prévention des accidents et sur la sécurité sociale qui prend en charge leur coût par défaut".

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct