lesoirimmo

Coronavirus: en Belgique, le variant britannique fait barrage à ses rivaux

«On sait que l’épidémie fait des ravages au Brésil mais dans quelle mesure le variant est en cause alors que les mesures sanitaires sont inexistantes, que les hôpitaux débordent et que la médication vient à manquer?» s’interroge Yves Van Laethem. © Reuters.
«On sait que l’épidémie fait des ravages au Brésil mais dans quelle mesure le variant est en cause alors que les mesures sanitaires sont inexistantes, que les hôpitaux débordent et que la médication vient à manquer?» s’interroge Yves Van Laethem. © Reuters.

Va-t-on assister à une soudaine augmentation des souches brésiliennes, sud-africaines ou même indiennes qui suscitent l’inquiétude des experts quant à leur capacité d’échappement immunitaire à savoir leur aptitude à passer au travers d’une immunité acquise par une infection antérieure au covid ou par la vaccination ? Interrogé dans la presse flamande, le virologue Steven Van Gucht a dit espérer que les Belges ne se précipiteront pas à l’étranger. « Nous sommes particulièrement préoccupés par la dynamique des différents variants qui circulent. Tant que la couverture vaccinale n’est pas suffisamment élevée, le trafic peut conduire à l’introduction de nouveaux variants. Cela peut entraîner une super-propagation. Il suffit de penser à la variante britannique qui est maintenant dominante ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct