lesoirimmo

Vente aux enchères: Millon mise sur tous les tableaux

Le Philippe Swyncop, portrait d’un élégante de 1906, est passé au crible: «Il est en très bon état. Soit on en a pris extrêmement soin, soit on n'a pas fumé dans la même pièce ou on ne l'a pas mis à côté d'une cheminée, ou alors on l'a fait nettoyer à un moment de sa vie, tout simplement».
Le Philippe Swyncop, portrait d’un élégante de 1906, est passé au crible: «Il est en très bon état. Soit on en a pris extrêmement soin, soit on n'a pas fumé dans la même pièce ou on ne l'a pas mis à côté d'une cheminée, ou alors on l'a fait nettoyer à un moment de sa vie, tout simplement». - Pierre-Yves Thienpont

Tout est dans le choix des mots. Dans la formule qui ne blesse pas, et ne donne pas de faux espoirs. C’est comme une rupture, en fait. Couper sans déchirer : Mélissa Lafont sait comment parler aux gens.

Début avril, l’experte de la maison de ventes aux enchères française Millon, dans sa branche belge basée à Etterbeek, recevait des visiteurs et visiteuses aux bras chargés de trésors de famille, tableaux, sculptures, objets et œuvres d’art pour des estimations gratuites et confidentielles. Deux journées pour alimenter la vente qui aura lieu en juin mais aussi pour renseigner, donner un nom, une date, une valeur, une histoire à des pièces jaillies d’une brocante, d’un grenier ou de l’appartement d’une vieille tante disparue…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct