lesoirimmo

Facebook veut "normaliser" les problèmes de sécurité (PRESS)

Une enquête européenne est en cours sur cette fuite, qui a rendu publiques les données de plus de 530 millions d'utilisateurs, dont 3 millions de Belges. La fuite concerne le "scraping", qui consiste à extraire des informations de profils ou de sites. Facebook aurait laissé le problème non résolu pendant deux ans.

Le réseau social préférerait d'ailleurs minimiser cette fuite, selon l'e-mail que Data News a consulté. "'À long terme, nous nous attendons à un plus grand nombre d'incidents de scraping et il est important d'en faire un problème industriel et de normaliser le fait que cela se produit régulièrement'', peut-on y lire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct