lesoirimmo

Coronavirus: l’impact fiscal du chômage temporaire continue de préoccuper

Certains employés de l’horeca percevant un salaire de près de 2.400 euros net par mois et qui ont connu une longue période d’inactivité, pourraient devoir verser jusqu’à 2.000 euros au fisc, selon «Het Laatste Nieuws».
Certains employés de l’horeca percevant un salaire de près de 2.400 euros net par mois et qui ont connu une longue période d’inactivité, pourraient devoir verser jusqu’à 2.000 euros au fisc, selon «Het Laatste Nieuws». - Pierre-Yves Thienpont.

Chômage corona et impôts, suite et pas fin. Comme nous le révélions début février, un certain nombre de salariés ayant connu une période de chômage temporaire pour cause de force majeure (chômage corona) risquent bien de connaître une mauvaise surprise fiscale, sous la forme d’un « supplément » d’impôt. 560.000 contribuables, si l’on en croit le chiffre avancé par Pieter Debaut, rédacteur en chef du Tax Guide et fiscaliste auprès du prestataire de services RH Liantis, cité dans Het Laatste Nieuws de ce mardi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct