lesoirimmo

Sportifs et réseaux sociaux: pourquoi tant de haine?

A l’instar de Christian Benteke, les Diables rouges sont scrutés comme personne sur les réseaux sociaux. Où on leur recommande la prudence.
A l’instar de Christian Benteke, les Diables rouges sont scrutés comme personne sur les réseaux sociaux. Où on leur recommande la prudence. - VINCENT KALUT/PHOTO NEWS.

Il y a des gestes qui marquent plus que d’autres. Il y a un mois, Thierry Henry, l’ancien attaquant de l’équipe de France et d’Arsenal et ex-adjoint de Roberto Martinez chez les Diables rouges, a annoncé qu’il se retirait de tous les réseaux sociaux, évoquant « le volume considérable de racisme, d’intimidation et de torture mentale qui en résulte pour les individus ». Il a ajouté qu’il resterait en retrait « tant que les personnes en charge de ces réseaux ne mettront pas en place des mesures pour réguler leur plateforme avec la même férocité qu’ils le font pour protéger les copyrights ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct