lesoirimmo

Affaire George Floyd: le procès Chauvin, trois semaines sous haute tension à Minneapolis

Gianna Floyd lors d’une conférence qui a suivi le verdict.
Gianna Floyd lors d’une conférence qui a suivi le verdict. - Reuters

Coupable. Impassible, Derek Chauvin fixe l’écran de télévision, le visage en partie dissimulé par un masque médical bleu ; 479 secondes exactement, insoutenables, qui montrent l’agonie d’un homme, George Floyd, plaqué au sol lors d’une interpellation et maintenu contre le bitume, le cou écrasé par le genou du policier Chauvin. Il venait d’être arrêté, soupçonné d’avoir utilisé un faux billet de 20 dollars pour acheter des cigarettes. « Je ne peux pas respirer… maman… », supplie le colosse noir entravé et menotté, tandis que des passants supplient l’agent de relâcher son étreinte. Trop tard : la complainte se fait inaudible, George Floyd perd connaissance et rend son dernier souffle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct