lesoirimmo

Hémophilie : anticorps et thérapie génique à la rescousse des patients

Hémophilie : anticorps et thérapie génique à la rescousse des patients

Dans l’imaginaire collectif, les hémophiles sont encore associés, à tort, à ces patients qui pourraient se vider de leur sang à la moindre coupure. Or, les maladies hémorragiques telles que l’hémophilie demeurent généralement invisibles et provoquent essentiellement des saignements internes, le plus souvent localisés dans les grandes articulations. Ces saignements répétés peuvent engendrer des dommages irréversibles. Des gonflements articulaires sont en effet souvent observés chez les patients, altérant leur qualité de vie mais surtout leur capacité à se mouvoir. A l’origine de cette maladie ? Une anomalie génétique qui provoque des troubles de la coagulation, empêchant la formation d'un caillot assez solide en cas d’hémorragie. « On pourrait comparer un caillot sanguin à un mur. Pour construire un mur, nous avons besoin de briques : les plaquettes sanguines. Pour maintenir ces briques ensemble, il faut du ciment, un ensemble de protéines, appelées facteurs de coagulation.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct