lesoirimmo

La crainte d’un retour de flamme des talibans

Après des semaines d’échanges intenses avec son administration et ses alliés réunis au sein de l’Otan, Joe Biden a tranché, le 14 avril dernier. « L’heure est venue de mettre fin à la plus longue guerre de l’Amérique » et de « ramener les troupes américaines à la maison ». La décision du président des Etats-Unis sonne aussi la retraite des quelque 7.000 soldats des pays de l’Alliance atlantique et de leurs partenaires encore déployés en Afghanistan (dont une petite centaine de Belges).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct