lesoirimmo

Pour l’Intime Festival, une situation «surréaliste»

Céline Sallette en plein lecture de Robin MacArthur en 2017.
Céline Sallette en plein lecture de Robin MacArthur en 2017. - Marie-Valentine Gillard.

L’Intime Festival se tiendra au Théâtre de Namur, du 27 au 29 août, ça, c’est sûr. Mais comment ? Le Codeco de ce vendredi donnera-t-il des indications ? Chloé Colpé, la directrice du festival, en doute. « Je n’attends rien de ce Codeco car celui-ci se positionnera pour les semaines qui arrivent et certainement pas pour la fin du mois d’août. Nous devrons attendre probablement celui de juin ou de juillet ou même d’août pour espérer avoir une idée de comment se dérouleront les activités culturelles de la fin d’été et de la rentrée, ce qui me semble, à nouveau, surréaliste. Partant du principe que nous allons encore vivre quelque temps (mois, années ?) avec le virus, que nous sommes des gens responsables, au moins aussi responsables que nos dirigeants, nous devons avoir un cadre pour la mise en place des mesures d’accueil du public afin de rouvrir au plus vite les salles et de pouvoir construire nos programmations futures. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct