lesoirimmo

Flèche wallonne : Alaphilippe reste le maître du Mur

Photo News
Photo News

Le Mur de Huy n’a jamais vraiment toléré l’audace. Sa rudesse, éreintante jusqu’à étouffer les jambes et le corps d’acide lactique, ne permet aucune outrecuidance, pas la moindre approximation. Pourtant, le néophyte Primoz Roglic a bien failli réussir son entreprise anticipative sur cette Flèche. Car oui, bombarder à plus de 350 mètres de la ligne tracée sur la plaine de la Sarte, c’est y aller de loin. Voire de très loin dans un Mur de Huy qui impose de reculer sans cesse l’explosion, oblige aux favoris une maîtrise de l’effort et, surtout, des nerfs. « Je me suis dit : pourquoi pas », glisse-t-il. Julian Alaphilippe, comme chez lui dans la bosse, confesse « ne pas s’être affolé » quand le Slovène a déclenché. Forcément, le Français maîtrise les us et coutumes du lieu sacré, sait qu’à trop vite tutoyer l’endroit, on finit surtout avec une claque qui marque l’ego et des jambes en coton.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct