lesoirimmo

"Mega reste un fournisseur low cost, la transparence est à notre avantage"

Dans le collimateur de l'Inspection économique se trouvent les contrats dits dormants de Mega. Lorsque le contrat arrive à son terme, les clients sont automatiquement transférés vers un nouveau prix, supérieur au tarif précédent. L'Inspection économique évoque une différence allant jusqu'à 30%.

Pour Thomas Coune, CEO de Mega, ce chiffre ne correspond pas à la réalité. Attirer de nouveaux clients avec un prix promotionnel est une pratique courante dans le secteur de l'énergie, souligne-t-il. La différence entre le tarif de base et le tarif après renouvellement du contrat est de 4% si le montant global de la facture est pris en compte, assure-t-il.

Mega ne s'est jamais livrée à des pratiques illégales, poursuit-il, puisque les recommandations du régulateur de l'énergie (la Creg) pour davantage de transparence ne font pas office de loi.

Peu après l'ouverture de l'enquête de l'Inspection économique, Mega a néanmoins décidé de publier tous les tarifs de renouvellement sur son site internet.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct