lesoirimmo

Agences immobilières: l’heure est aux fusions

Eric Verlinden de chez Trevi et Guillaume Pinte de l’OP travaillent désormais main dans la main. L’immobilier pourrait bien assister à d’autres fusions.
Eric Verlinden de chez Trevi et Guillaume Pinte de l’OP travaillent désormais main dans la main. L’immobilier pourrait bien assister à d’autres fusions. - D.R.

Il y a quelques mois, en décembre pour être précis, la nouvelle de la fusion entre le groupe Trevi et l’OP (l’Office des propriétaires) faisait grand bruit. Orchestrée par le groupe français Foncia, la manœuvre était simple : devenir l’acteur-clé en matière de services immobiliers à travers toute l’Europe, en ce compris la Belgique. Trevi étant dominant en matière de courtage, l’OP étant spécialisé dans la gestion privative et l’activité de syndic, la fusion a pour but de fournir au client final un service complet. Avec, en filigrane, un chiffre d’affaires clair à atteindre, évalué à quelque 32 millions d’euros annuels, loin, très loin devant la concurrence.

Même si elles n’atteignent pas une telle proportion, d’autres collaborations sont devenues aujourd’hui une réalité dans l’univers des agences immobilières. Et d’autres encore sont sûrement sur la table des négociations à l’heure de coucher ces lignes sur papier.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct