lesoirimmo

Le projet chinois des Routes de la soie est un outil de "propagande" (ministre australien)

Mercredi, l'Australie a annoncé qu'elle résiliait un accord signé par l'Etat de Victoria pour se joindre à ce vaste projet d'investissement, inauguré en 2013 à l'initiative du président chinois Xi Jinping, estimant qu'il est incompatible avec sa politique étrangère.

Alors que les relations bilatérales continuent de se détériorer, le ministre de la Défense Peter Dutton a affirmé que Canberra "s'inquiète" de voir les gouvernements locaux conclure de tels accords avec Pékin.

"Nous ne pouvons pas autoriser ce type d'accord... parce qu'ils sont utilisés à des fins de propagande", a-t-il déclaré à une radio.

M. Dutton a précisé que le problème du gouvernement ne concerne pas le peuple chinois mais plutôt les "valeurs ou la vision du Parti communiste chinois".

En pleines tensions avec la Chine, Canberra a adopté l'an dernier de nouvelles lois permettant d'annuler tout accord, passé entre les représentants d'un Etat australien et des pays tiers, et considéré comme menaçant l'intérêt national.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct