lesoirimmo

Le nombre de voitures neuves immatriculées au plus bas depuis plus de 10 ans

La Febiac souligne que la hausse des immatriculations enregistrée en mars s'explique par la "comparaison trompeuse" entre un mois complet d'activité en 2021 contre un demi-mois seulement en 2020, en raison des mesures de confinement. Pour obtenir une image réelle de la situation, elle a donc analysé les résultats des années précédentes.

Malgré la crise du coronavirus, les deux-roues motorisés se portent bien avec 6.318 immatriculations au premier trimestre, en progression de 8,6% par rapport à 2020 et de 3% par rapport à la moyenne des premiers trimestres mesurée entre 2011 et 2021. La Febiac souligne le "haut niveau de flexibilité et de liberté individuelle" de ce moyen de déplacement, surtout en temps de Covid-19.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct