lesoirimmo

Les enfants d'Albert Frère se partagent son empire

Les deux branches resteront toutefois sur pied d'égalité au niveau des actifs dits patrimoniaux (art et immobilier).

Interrogé par le quotidien, Ian Gallienne, CEO de GBL et mari de Ségolène Frère, précise que le partage des biens n'implique pas de rupture et qu'il s'est fait "en très bonne entente".

Un pacte entre les deux branches a été signé pour une durée de 25 ans.

"Cette réorganisation vise à donner davantage d'autonomie décisionnelle et financière à chaque branche familiale, respectivement sur GBL et sur les autres actifs du Groupe, tout en conservant un actionnariat familial commun et en assurant ainsi la pérennité du Groupe", ajoute GBL dans sa déclaration de transparence.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct