lesoirimmo

Réforme institutionnelle: la Belgique à 4 Régions est tendance, mais ne résout pas tout

Paul Magnette (PS), Georges-Louis Bouchez (MR), Maxime Prévot (CDH), François De Smet (Défi): quatre présidents francophones pour des réponses nuancées, opposées, complexes…
Paul Magnette (PS), Georges-Louis Bouchez (MR), Maxime Prévot (CDH), François De Smet (Défi): quatre présidents francophones pour des réponses nuancées, opposées, complexes…

André Alen, l’un des pères de notre fédéralisme, le dit lui-même : le modèle institutionnel belge a besoin d’une réforme en profondeur. Si, pour l’heure, la lutte contre la pandémie repousse toute autre priorité politique à plus tard, en coulisses, les discussions démarrent.

En Flandre, une commission parlementaire chargée de définir des objectifs institutionnels communs à tous les partis (sur le modèle des fameuses résolutions flamandes de 1999) se réunit tous les lundis, et a déjà bouclé un premier chapitre consacré aux soins de santé. A Bruxelles, la discussion a démarré entre partis. Au Parlement fédéral, l’évaluation des réformes institutionnelles précédentes est attendue.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct