lesoirimmo

Agnelli isolé après l’échec de la «Super League», ses rivaux italiens veulent être indemnisés

Andrea Agnelli est dans la tourmente.
Andrea Agnelli est dans la tourmente. - AFP

Le football italien a bien l’intention de faire payer les séparatistes. Et en particulier celui qui s’était imposé comme le cerveau du projet « Super League », et pas seulement pour le front italien : Andrea Agnelli. Le président de la Juventus est aujourd’hui l’ennemi public numéro 1 pour de nombreux clubs de Serie A.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct