lesoirimmo

Les Etats-Unis se posent en leader de la cause climatique

GLOBAL-CLIMATE_SUMMIT
REUTERS.

En faire plus. Aller plus loin, plus fort et plus vite. Et surtout, agir ensemble. Ces deux messages ont été martelés par la quasi-totalité des intervenants qui ont pris la parole aux premières heures du sommet mondial sur le climat convoqué ces jeudi et vendredi par le nouveau président américain Joe Biden. Ce dernier a plus que confirmé le retour de son pays dans l’arène diplomatique sur le dossier du climat. Tenant un discours fortement axé sur les bénéfices économiques et en termes d’emplois de mesures climatiques, il a annoncé le relèvement de l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de son pays. Ces émissions seront réduites de 50 à 52 % en 2030 par rapport à 2005, a-t-il indiqué (l’ancien objectif était de 26 à 28 % en 2025). Il a également promis que son pays serait neutre en carbone en 2050. Mais si cette promesse a figuré dans pas mal de discours, c’est plus de l’avenir immédiat que l’on a parlé.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct