lesoirimmo

Les commerces «non essentiels» rouvrent sans rendez-vous mais sans enthousiasme

Le fonctionnement par rendez-vous obligatoire durant la période pascale a provoqué une baisse considérable du trafic en surfaces de vente.
Le fonctionnement par rendez-vous obligatoire durant la période pascale a provoqué une baisse considérable du trafic en surfaces de vente. - Pierre-Yves Thienpont

Après quatre semaines d’ouverture autorisée uniquement sur rendez-vous et par commande (le click & collect), les commerces dits « non essentiels » peuvent à nouveau accueillir les consommateurs plus librement à partir de ce lundi 26 avril. Les mesures sanitaires (distanciation sociale, port du masque, un client par 10m2, etc.) restent évidemment de mise. Mais la clientèle n’est plus obligée de s’annoncer préalablement. Mieux : à l’issue de la pause pascale, « le shopping ne doit plus se faire seul. Un consommateur peut être accompagné d’une personne du même foyer ou de son contact rapproché durable. Les mineurs de son propre foyer ou des personnes ayant besoin d’une assistance peuvent être accompagnés d’un adulte », comme l’a précisé le Comité de concertation du 14 avril.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct