lesoirimmo

Un cimetière millénaire et des propriétaires en quête de solution

Nécropole de Virelles.
Nécropole de Virelles. - Sudpresse

Si la datation au carbone 14 réalisée en urgence se confirme, la nécropole découverte à Virelles remonte aux environs de l’an 1000, plutôt qu’aux 8è ou 9è siècles comme on l’a d’abord cru. « Cela remet en cause la théorie selon laquelle les cimetières de plein champ avaient disparu à cette époque au profit des ensevelissements autour des églises », explique avec enthousiasme Frédéric Chantinne, l’archéologue de l’Awap.

Les fouilles ont porté sur la surface de 120 mètres carrés prévue pour la construction d’une maison : « Nous avons retrouvé 38 tombes, mais il devait y en avoir une cinquantaine. Globalement, sur ce terrain de 30 ares, nous estimons que 800 corps ont été inhumés. A raison d’un jour de travail pour une personne et un corps, la tâche est immense. Le chantier est terminé. Si la construction devait se poursuivre, d’autres fouilles seraient prévues. Les sépultures ont souffert avec l’érosion, elles sont parfois à 40 centimètres de la surface. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct