lesoirimmo

Verviers: la voie est libre, mais aucune majorité ne se dégage

Malik Ben Achour a tenté d’incarner une solution de consensus, mais il n’y a pas de majorité au sein du PS pour le porter au maïorat de Verviers.
Malik Ben Achour a tenté d’incarner une solution de consensus, mais il n’y a pas de majorité au sein du PS pour le porter au maïorat de Verviers. - Photo News.

Près de dix mois après le début d’une invraisemblable crise politique, la ville de Verviers reste empêtrée dans des querelles partisanes qui rendent quasiment impossible la mise en place d’une majorité en bonne et due forme. Les tensions entre partis et factions étaient à nouveau perceptibles lundi soir lors d’un conseil communal qui se tenait pourtant à distance.

Malgré tout, les élus verviétois ont pris une décision importante en fin de séance. Une majorité de 24 conseillers a approuvé le retrait de la délibération du 21 septembre 2020 qui instaurait une nouvelle majorité et portait le socialiste Jean-François Istasse au maïorat en remplacement de Muriel Targnion.

Exclue du PS, cette dernière ainsi que l’échevin Alexandre Loffet avaient saisi le Conseil d’Etat. Celui-ci, sans se prononcer sur le fond, avait suspendu les effets de la délibération et rétabli les plaignants dans des fonctions qu’ils occupent toujours aujourd’hui.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct