lesoirimmo

Vie privée: au Parlement, Frank Robben a tourné autour du pot

L’exposé de Frank Robben a laissé les députés sur leur faim.
L’exposé de Frank Robben a laissé les députés sur leur faim. - D.R.

Frank Robben, qui cumule plusieurs fonctions à la Banque carrefour de la sécurité sociale, la plateforme eHealth, la Smals ou encore l’Autorité de protection des données (APD), était fort attendu, ce mardi à la commission Justice de la Chambre. Il était entendu par les députés sur le projet « Putting Data at the center », dont Le Soir a révélé l’existence.

Ce projet « PDC », porté par le SPF Bosa (et non la Smals comme nous l’avions erronément écrit), avait pour ambition d’« offrir une vue intégrée » sur les données des citoyens et entreprises en matière de santé, de sécurité sociale, de fiscalité ou encore de justice. Mais, ont souligné les députés, il n’avait pas de bases légales – ou à tout le moins imprécises. Il a en outre échappé au Parlement, à l’exécutif et au contrôle de l’APD, ce que les députés ont largement épinglé. Entre-temps, rappelons que le secrétaire d’État à la protection des données y a mis fin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct