lesoirimmo

Confinés 40 jours sous terre, dans un monde «où tout va bien»

«La première conclusion que l’on peut faire sans attendre l’analyse des données, c’est que quand un groupe fonctionne en collaboration, il y a une synchronisation.»
«La première conclusion que l’on peut faire sans attendre l’analyse des données, c’est que quand un groupe fonctionne en collaboration, il y a une synchronisation.» - Human Adaptation Institute

Après 40 jours à 400 mètres sous terre, Christian Clot a finalement retrouvé la lumière du jour. Accompagné de 14 volontaires, l’explorateur franco-suisse s’est confiné un mois et demi durant dans la grotte de Lombrives, en Ariège, pour une expérience scientifique inédite surnommée «  Deep Time  ». Les participants ont retrouvé la surface samedi et doivent désormais être suivis par la dizaine d’équipes de scientifiques qui travaillent sur le projet.

Christian Clot n’en est pas à son coup d’essai, lui qui a traversé les milieux climatiques les plus extrêmes de la planète. L’explorateur raconte sa dernière aventure, conçue en pleine pandémie de covid.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct