lesoirimmo

Les Racines élémentaires de Joachim Gérard: «Le sport a toujours été, chez moi, un moyen d’inclusion»

«Mes premiers pas ont été faits à l’âge de quatre ans. Je n’ai pas su marcher avant. Mais on est resté dans la maison familiale. Mes parents se sont toujours dit:  il va pouvoir marcher . Je me suis adapté.»
«Mes premiers pas ont été faits à l’âge de quatre ans. Je n’ai pas su marcher avant. Mais on est resté dans la maison familiale. Mes parents se sont toujours dit: il va pouvoir marcher . Je me suis adapté.» - Mathieu Golinvaux

ENTRETIEN

A peine auréolé de son titre à l’Open d’Australie, son premier Grand Chelem, Joachim Gérard mettra d’ici fin mai le cap sur Roland-Garros, où il avait échoué de peu, il y a quelques mois. Puis, à l’été, il rêvera d’or aux Jeux de Tokyo.

Est-ce l’année de la consécration, pour le champion brabançon, qui rêve en outre de retrouver la place de numéro un mondial ? Au-delà des trophées, nous avons voulu faire un focus sur la vie de cet homme ambitieux, insatiable, exigeant, qui a bataillé sans répit depuis son enfance, marquée par un handicap précoce, pour appréhender le sport comme un moyen d’intégration, puis de réussite.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct