lesoirimmo

«Les jeunes des quartiers populaires sont très tôt confrontés à l’image que la société a d’eux»

«Les jeunes des quartiers populaires sont très tôt confrontés à l’image que la société a d’eux»
Pierre-Yves Thienpont

Le rendez-vous est donné dans un drôle de parc, celui du Scheutveld. « Drôle » parce qu’accolées à la chaussée qui en dessine le contour, des villas quatre façades volumineuses font face aux barres d’immeubles du Peterbos, un des quartiers les plus précarisés de la capitale. Bruxelles, c’est aussi cette violence symbolique qui se donne à voir sur l’espace de cette centaine de mètres. Sur un banc, à la croisée de ces deux univers, Souhail, 23 ans, Anderlechtois pur jus. « Acteur, humoriste, réalisateur, auteur, mais aussi animateur auprès de jeunes », comme il le résume, il vient d’emménager non loin d’ici. Mais c’est surtout du côté du parvis de Saint-Guidon qu’il a appris la vie, raconte-t-il, au gré d’un parcours qu’il dit façonné par la perception raciste de la société à l’égard des jeunes d’origine maghrébine.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct