lesoirimmo

Rebecca Elson, astronome, poétesse, étoile filée

Rebecca Elson.
Rebecca Elson. - D. R.

Au télescope, les étoiles scintillant dans le ciel sont souvent déjà mortes. Le temps de les découvrir, elles se sont déjà éteintes. Rebecca Elson le savait, elle qui passa sa vie à scruter les énigmes du ciel. Un livre paraissant ce printemps à L’Arbre de Diane nous apprend l’existence de la poétesse canadienne alors que, telle bien des astres de la galaxie, elle s’est, elle aussi, déjà éteinte. Morte d’un cancer en 1999 à l’âge de 39 ans, elle n’écrivit qu’un seul livre, posthume donc, qui parut dans sa langue anglaise en 2001. La voilà traduite en française, par Sika Fakambi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct