Serge Jennes: «L’impression que l’on avait importé le conflit d’Afghanistan»

© Hatim Kaghat / Le Soir
© Hatim Kaghat / Le Soir

Le 22 mars, le médecin-colonel Serge Jennes ne doit en principe pas travailler. Il veut rester auprès de son épouse qui, quelques jours plus tard, va subir une opération chirurgicale. Un coup de fil venu de l’hôpital militaire de Neder-over-Heembeek, où il dirige le Centre des brûlés, l’alerte : une bombe a explosé à Zaventem, faisant pas mal de blessés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct