lesoirimmo

Coronavirus: pourquoi les Etats-Unis sont les premiers dans la course au vaccin

L’administration Trump a lancé, dès la mi-mai de l’an passé, l’Opération Warp Speed, un vaste plan de soutien public.
L’administration Trump a lancé, dès la mi-mai de l’an passé, l’Opération Warp Speed, un vaste plan de soutien public. - REUTERS.

entretien

Joe Biden a gagné son pari – et haut la main. Le nouveau président américain avait juré que 100, puis 200 millions de doses de vaccin anti-covid auraient été injectées au terme de ses 100 premiers jours à la Maison-Blanche, le 29 avril. L’objectif a été dépassé avant l’échéance. Selon les données compilées par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), 234,6 millions de doses ont déjà été administrées aux Etats-Unis.

De ce côté-ci de l’Atlantique, l’Union européenne et ses membres en sont toujours à gérer la pénurie, en promettant que les livraisons de vaccins vont s’accélérer. Avec 134,2 millions d’injections au marquoir, le Vieux contient aura fort à faire pour combler l’écart.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct