André le Pas, rescapé des attentats: «Pourquoi n’ont-ils pas arrêté le métro?»

© Hatim Kaghat / Le Soir
© Hatim Kaghat / Le Soir -

En cette matinée du mardi 22 mars, André le Pas, un inspecteur retraité d’AIB Vinçotte âgé de 78 ans, avait lui aussi entendu à la radio l’annonce de l’attentat survenu à l’aéroport de Bruxelles-National. Son épouse Monique s’était inquiétée. «  Je l’avais rassurée. Ça peut arriver n’importe où !  », lui avait lâché cet indécrottable optimiste avant de prendre, comme chaque mardi, le chemin de la station de métro Demey, toute proche de son domicile d’Auderghem, pour se rendre à son travail de « fonctionnaire bénévole » qu’il exerce gracieusement depuis dix ans à l’accueil du Musée des instruments de musique (MIM), proche de la place Royale. « 

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct