lesoirimmo

La gelée royale, l’or blanc de la ruche

Côté goût, la gelée royale n’a rien en commun avec le miel fabriqué par les abeilles.
Côté goût, la gelée royale n’a rien en commun avec le miel fabriqué par les abeilles. - Roger Milutin.

Dans la Grèce antique, elle figurait parmi les composants présupposés de l’ambroisie, substance mythologique divine qui conférait aux dieux de l’Olympe leur immortalité. Aujourd’hui, la gelée royale est surtout cette substance blanchâtre sécrétée par les abeilles nourricières pour nourrir les larves et la reine de la ruche, assurant à cette dernière sa longévité exceptionnelle. Les êtres humains, eux, se l’arrachent aux changements de saisons sous la forme de cure pour booster leur immunité. Si elle est principalement consommée en hiver, c’est à partir du printemps que la gelée royale est produite. « La saison est généralement lancée début mai dès que les colonies sont suffisamment importantes », explique Julien Jeuniaux, apiculteur et gérant de Bee&You, « La gelée royale est récoltée dans les cellules royales. Ces dernières ne sont façonnées par les abeilles que dans deux cas de figure. Soit lorsque la colonie devient trop importante et que les abeilles ont envie d’essaimer, soit lorsqu’il n’y a plus de reine dans la ruche.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct