lesoirimmo

Carte blanche: une meilleure gestion des effets secondaires pour moins d’hésitation vaccinale

Carte blanche: une meilleure gestion des effets secondaires pour moins d’hésitation vaccinale

L’ancien Premier ministre britannique publie dans Le Soir et d’autres médias du réseau Lena une carte blanche dans laquelle il appelle à une meilleure gestion des effets secondaires des vaccins contre le Covid. Tony Blair pointe notamment les effets déletères du « stop and go » du vaccin Astra Zeneca sur l’adhésion et la confiance. L’Institute for global change regroupe les activités de Tony Blair, dont des activités philanthropiques. Son mantra : que la mondialisation profite au plus grand nombre. L’ex-dirigeant britannique est parfois décrit comme l’homme qui murmure à l’oreille des dirigeants africains. Le think tank est en effet très actif dans plusieurs pays comme le Rwanda, le Kenya, l’Ethiopie, le Togo, la Côte d’Ivoire… L’Institute for Global Change a profité en 2019 d’une aide financière de la Bill and Melinda Gates Foundation pour un programme de santé publique au Nigeria.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct