lesoirimmo

La Somalie risque de replonger dans la guerre civile

Le président Mohamed Abdullah Mohamed a mis le feu aux poudres en essayant de prolonger son mandat de 2 ans.
Le président Mohamed Abdullah Mohamed a mis le feu aux poudres en essayant de prolonger son mandat de 2 ans. - REUTERS.

L’extension du mandat du président Mohamed Abdullah Mohamed, dit « Mohamed Farmaajo » (un Somalo-Américain arrivé au pouvoir en 2017), a mis le feu aux poudres. Le président a en effet signé le 14 avril une loi controversée qui prolonge son mandat de plus de deux ans. Une loi jugée « inconstitutionnelle » par le PCC, une alliance de personnalités de l’opposition. Ce dernier regroupe les anciens cadres et dirigeants du pays dont deux anciens présidents : Sheikh Sharif Ahmed (2009-2012) et Hassan Sheikh Mohamud (2012-2017). Cette loi contredit également l’accord du 17 septembre négocié entre le président actuel et cinq leaders régionaux qui prévoyait la tenue d’élections avant la fin de son mandat.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct