lesoirimmo

Le centenaire impossible de l’Irlande du Nord

Si les unionistes réjouissent de commémoter les 100 ans de l’Irlande du Nord, pour les nationalistes, c’est le funeste anniversaire de la partition de l’île.
Si les unionistes réjouissent de commémoter les 100 ans de l’Irlande du Nord, pour les nationalistes, c’est le funeste anniversaire de la partition de l’île. - Juliette Démas.

Les quartiers unionistes de Belfast, la capitale, se sont parés de drapeaux et de fanions bleu, blanc et rouge. Dans ces zones, on regarde vers Londres et on révère la monarchie. Les résidents sont « britanniques » plutôt que « nord-irlandais » et voient dans ce centenaire une bonne nouvelle : l’occasion de fêter ce qu’ils ont voulu et obtenu, à savoir la création d’un territoire majoritairement peuplé d’unionistes sur l’île d’Emeraude. La tentation est grande de célébrer l’événement avec force défilés, feux de joie et fêtes de quartier. Mais c’est oublier que l’autre moitié de la population, nationaliste et irlandaise, voit dans cette date un sombre rappel de la partition de l’île.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct