lesoirimmo

La chronique «Détours wallons»: le châtaignier de l’Empereur

Le chataîgnier d’Hougoumont, avant la tempête de mars dernier qui l’a fortement endommagé.
Le chataîgnier d’Hougoumont, avant la tempête de mars dernier qui l’a fortement endommagé. - V.F.

Faut-il, oui ou non et dans quelle ampleur, célébrer le bicentenaire de la mort de Napoléon ? Nous ne nous mêlerons pas de la polémique en cours à l’occasion de cette chronique qui a plutôt pour modeste ambition d’observer l’actualité par le petit bout de la longue-vue.

Mais il est difficile de passer sous silence une évidence historique : en 1815, six années avant son décès, l’Empereur a marqué la vie de ce qui n’était pas encore la Belgique. Une route Napoléon retrace ce périple et elle sillonne évidemment la Wallonie depuis la frontière française (Hestrud) jusqu’à Waterloo où le Corse a subi la défaite que vous savez.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct