lesoirimmo

Nordahl Lelandais: un premier procès sous tension

Nordahl Lelandais arrive, lundi matin, à la cour d’assises de Savoie, à Chambéry, vêtu d’un gilet pare-balles.
Nordahl Lelandais arrive, lundi matin, à la cour d’assises de Savoie, à Chambéry, vêtu d’un gilet pare-balles. - AFP.

En arrivant à la cour d’assises de Savoie, à Chambéry, ce lundi matin, l’accusé portait un gilet pare-balles. La haine sévit toujours contre les violeurs et les tueurs d’enfants. Elle épargne d’autant moins Nordahl Lelandais que le meurtrier présumé, âgé de 38 ans, est entouré d’une réputation qui le dépasse sans doute. Lui, l’un des plus sanglants tueurs en série de l’histoire criminelle française ? Son nom est cité dans une quarantaine de disparitions. Une cellule spéciale d’investigation (dite cellule Ariane) a même été mise en place pour tenter de relier différentes affaires. Mais à ce jour, faute d’éléments probants, l’ancien maître-chien engagé dans l’armée, qui a par ailleurs reconnu des agressions sexuelles sur trois de ses petites cousines, n’a pu être impliqué que dans deux meurtres.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct