lesoirimmo

Oliver Paasch, ministre-président germanophone: «Dans une Belgique à quatre, nous devons être une des entités»

Oliver Paasch (ProDG) n’est demandeur de rien, mais se prépare au scénario d’une Belgique à quatre. Une «évolution institutionnelle favorable» aux yeux du ministre-président germanophone.
Oliver Paasch (ProDG) n’est demandeur de rien, mais se prépare au scénario d’une Belgique à quatre. Une «évolution institutionnelle favorable» aux yeux du ministre-président germanophone. - Belga

ENTRETIEN

Il est de tous les comités de concertation, de la conférence de presse qui suit aussi. Oliver Paasch (ProDG) gère le gouvernement de la Communauté germanophone, plus petite entité du Royaume : 78.000 habitants mais toutes les compétences d’une Communauté (enseignement, culture, santé) et une partie des matières régionales (tutelle sur les communes, patrimoine, logement, emploi, aménagement du territoire…). S’il n’est pas demandeur d’une septième réforme de l’Etat, il n’en balise pas moins les contours, au cas où : pas question d’une Belgique à deux (la Flandre et la Wallonie) + 2 (Bruxelles et la Communauté germanophone).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct