Koen Geens: «L’important c’est de garder la tête froide»

© Bart Dewaele / De Standaard
© Bart Dewaele / De Standaard -

T out le week-end, nous avons eu des discussions budgétaires et on n’en sortait pas. Lundi tard le soir, le 21 mars donc, le Premier ministre a décidé de lever le pied sur les négociations afin de pouvoir préparer son voyage en Chine. Ce qui nous laissait un peu de temps. Le 22 mars, c’est le premier jour depuis longtemps où je pouvais enfin prendre un petit-déjeuner avec ma femme. C’est alors que j’ai entendu le premier flash d’info à propos de l’aéroport. Quasi au même moment, j’ai reçu un SMS de Catherine De Bolle, commissaire générale de la police fédérale. Je ne me souviens plus très bien des mots utilisés, mais c’était assez inquiétant. Elle parlait de plusieurs victimes ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct