lesoirimmo

Le coronavirus a plombé la consommation de carburants l'an dernier

La consommation de carburants pour le transport affiche même une chute de 14% en 2020, en raison de la diminution du trafic automobile pendant la pandémie. C'est l'essence qui a été la plus touchée (1,62 million de tonnes, -16%) alors que la consommation de diesel et de gasoil a, elle, diminué dans une moindre mesure (9,1 millions de tonnes, -7,7%). La consommation de diesel est en effet surtout liée au trafic de poids lourds qui a été moins touché par les mesures de confinement.

La forte diminution de la consommation de carburants pour les transports, en conjonction avec une demande stable de l'industrie pétrochimique a eu pour la première fois comme conséquence de placer la consommation de produits pétroliers de ce secteur au-dessus de celle des carburants pour le transport sur route, constate la Fédération pétrolière belge.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct