lesoirimmo

Les premiers films de Polanski sont des œuvres de confinement: à (re)découvrir en Blu-ray

Ours d’or au Festival de Berlin en 1966, « Cul-de-sac » est une comédie noire, absurde, décalée. Au cœur de ce huis clos étonnamment libre, Polanski explore tout le talent de Françoise Dorléac.
Ours d’or au Festival de Berlin en 1966, « Cul-de-sac » est une comédie noire, absurde, décalée. Au cœur de ce huis clos étonnamment libre, Polanski explore tout le talent de Françoise Dorléac. - D.R.

Un voilier sur la mer, un appartement, une presqu’île accessible seulement à marée basse. Trois lieux pour trois films qui se construisent sur un huis clos. Les premiers films de Roman Polanski où il libère déjà ses obsessions (plus précisément la violence, l’oppression, la folie, l’absurdité de la vie) ont ce point commun d’être des films de confinement, d’enfermement où s’expriment des angoisses et la peur de l’autre. Ensuite, chacun déploie subtilement son identité propre, du drame psychologique au film horrifique à la tragicomédie absurde. Mais Polanski garde le même objectif : amener ses personnages toujours complexes à révéler leur vraie nature humaine.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct