lesoirimmo

Dix ans pour faire de Bruxelles la capitale européenne de la culture

«Si on a un message à faire passer, concluent-ils, c’est qu’il est temps de remettre la culture au centre.»
«Si on a un message à faire passer, concluent-ils, c’est qu’il est temps de remettre la culture au centre.» - Mathieu Golinvaux.

C’est David Van Reybrouck qui les a présentés l’un à l’autre. L’une était journaliste, réalisatrice, grand reporter, parfois aussi présentatrice du JT de la RTBF. L’autre, dramaturge et directeur du KVS. Ça se passait vers 2007 précisément au théâtre flamand de Bruxelles, et ce soir-là on y jouait Missie. Hadja Lahbib se souvient : « J’ai grandi dans le centre-ville de Bruxelles, et enfant, quand il m’arrivait de croiser Arno ou Anne Teresa De Keersmaeker dans la rue, j’étais fascinée… avec leur manière d’être, ils nous laissaient entrevoir qu’un autre monde était possible. La scène avant-gardiste flamande était dans le quartier, encore fallait-il que les jeunes du quartier se retrouvent sur scène… Et c’est ce qui est arrivé quand le KVS a été délocalisé, le temps de travaux dans ses bâtiments historiques, au Bottelarij à Molenbeek. C’était un pari osé, celui de son directeur de l’époque, un certain Jan Goossens. J’étais assez impressionnée par ce bonhomme. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct