lesoirimmo

Le trafic passagers aérien mondial a repris quelques couleurs en mars

Selon l'Association internationale du transport aérien, le trafic mondial calculé en kilomètres-passagers payants (RPK) était en baisse de 67,2% par rapport à mars 2019, l'année dernière n'étant pas représentative en raison des premiers effets de la crise mondiale du Covid-19.

En février, la baisse du trafic était de près des trois-quarts de celui de 2019. Cette embellie ramène le niveau de trafic à peu près à celui du dernier trimestre 2020, avant que la diffusion de nouveaux variants n'entraîne de nouvelles mesures drastiques de restrictions de déplacements, a tempéré Brian Pearce, l'économiste en chef de l'Iata, lors d'une visioconférence.

Du fait de ces restrictions, les liaisons internationales restent anémiques, en chute de 88% par rapport à mars 2019. En revanche, le trafic intérieur n'était plus en baisse que d'un tiers en mars par rapport à 2019, alors qu'il était encore divisé par deux en février.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct