lesoirimmo

Le plan de reprise est bon pour le climat

C’est notamment grâce aux investissements dans le rail que le fédéral tire à la hausse le total du budget belge «orienté climat».
C’est notamment grâce aux investissements dans le rail que le fédéral tire à la hausse le total du budget belge «orienté climat». - Photo News

En 2030, la Belgique devra avoir réduit ses émissions de gaz à effet de serre de 35 à 40 % par rapport à 1990. Un effort sans précédent qu’il faut entamer dès maintenant car il doit anticiper la neutralité carbone programmée pour 2050. Sans action immédiate et profonde, la possibilité d’atteindre ces objectifs s’éloignera inexorablement. Le plan « pour la reprise et la résilience », que notre pays a adressé à la Commission européenne vendredi soir, contribuera-t-il à réduire nos émissions ? C’est la question que se sont posée des chercheurs de Solvay (ULB) en collaboration avec l’institut Wuppertal, un think tank spécialisé dans les questions environnementales. Et leur réponse est plutôt rassurante. « La Belgique figure parmi les meilleurs élèves européens », expliquent Marek Hudon et Sandrine Meyer, professeurs à la Solvay Brussels School, qui ont supervisé l’analyse.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct