lesoirimmo

Thomas De Gendt n’est pas passé loin

PhotoNews
PhotoNews

Depuis Rik Verbrugghe et cette arrivée à Montevergine di Mercogliano le 23 mai 2001 où il a perdu ses couleurs roses, Thomas De Gendt est assurément le Belge qui s’est rapproché le plus de ces mailles fantastiques. En 2012, dans une de ces chevauchées dont il a fait sa signature, il est parti conquérir le mythique Stelvio après un démarrage dans le tout aussi fameux Mortirolo lors de l’avant dernière étape de ce Giro. Un coup de génie, au point de compter plus de cinq minutes d’avance sur un maillot rose Joaquim Rodriguez en panique avant les derniers kilomètres de l’ultime ascension. Pour quelques secondes, le coureur de Vancansoleil a même failli être « maglia rosa »… virtuel avant que derrière, les cadors s’emploient pour tenter de grignoter. Ils ont certes réussi à limiter l’écart mais jamais ils n’ont revu le Belge, mirifique vainqueur d’étape et troisième de ce Tour d’Italie remporté par le Canadien Ryder Hesjedal.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct