lesoirimmo

Tensions en Colombie: la communauté internationale appelle au calme alors que de nouvelles manifestations sont attendues

La pression de la rue est forte en Colombie depuis le 28 avril 2021.
La pression de la rue est forte en Colombie depuis le 28 avril 2021. - Reuters

L’ONU, l’Union européenne, les Etats-Unis et des ONG ont appelé au calme et dénoncé la répression des manifestations en Colombie, qui ont fait une vingtaine de morts et des centaines de blessés, alors que de nouvelles protestations sont attendues mercredi.

Le président Ivan Duque a fermement affirmé son soutien aux forces de l’ordre, alors que des manifestants bloquaient des routes et que des postes de police ont été attaqués mardi soir à Bogota avec un bilan officiel de sept civils et 27 policiers blessés.

La mobilisation a démarré le 28 avril contre un projet de réforme fiscale, depuis retiré, et s’est transformée en protestation générale contre le gouvernement de droite, marquée par des violences notamment à Cali (Sud-Ouest).

Le Comité national de grève, à l’origine du mouvement, a maintenu son appel à manifester mercredi, à présent aussi contre un projet de réforme de la santé.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct