lesoirimmo

Saint-Pétersbourg: Daria, professeure de russe, militante féministe et… «agent de l’étranger»

Daria Apakhontchitch manifeste à Saint-Pétersbourg en août 2020 pour demander la libération de l’activiste féministe Ioulia Tsvetkova.
Daria Apakhontchitch manifeste à Saint-Pétersbourg en août 2020 pour demander la libération de l’activiste féministe Ioulia Tsvetkova. - Daria Apakhontchitch

La vie de Daria Apakhontchitch, 35 ans, a basculé le 28 décembre dernier. Ce jour-là, les amis de cette professeure de russe de Saint-Pétersbourg, par ailleurs militante féministe, l’appellent pour lui annoncer une nouvelle qui la laisse sans voix : à en croire le site internet du ministère russe de la Justice, elle vient d’être inscrite sur la liste des « agents de l’étranger ». « J’étais sous le choc, je ne pouvais pas croire que cela me concernait », confie cette mère de deux enfants de 6 et 16 ans. « Je me suis renseignée, et j’ai appris que selon une toute nouvelle loi, n’importe quelle personne recevant des devises étrangères (bourse, subvention, cadeau, salaires pour des cours, honoraires…), et qui de plus mène une activité publique, peut se retrouver sur cette liste des agents de l’étranger. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct